fbpx

Allie Quigley, la force tranquille

A 33 ans, Allie Quigley ne montre aucun signe de faiblesse. Il faut dire que tout roule pour la snipeuse la plus redoutable de tout l’Illinois… Tout d’abord, elle forme avec Courtney Vandersloot le couple le plus adorable de la WNBA. Ensuite, le Chicago Sky, son équipe depuis 2013, sort d’une superbe saison couronnée par un retour en playoffs. Enfin, côté overseas, elle appartient à l’écurie d’Ekaterinburg, une équipe qui sait traiter ses joueuses comme il se doit.

On pourrait à la limite la plaindre de l’hiver rude qui va arriver en Russie mais bon, Allie vient de Chicago. Le froid, elle connaît… tout comme les tirs chauds chauds chauds !

Entre une soirée avec Lady Gaga et un vol en jet privé avec tout le crew d’Ekaterinburg (Emmaaaaaaa 🤩), Allie a eu la gentillesse de répondre à quelques unes de nos questions.

Small talk avec Allie !

1 Première question concernant la syntaxe de votre couple : pourquoi Vanderquigs et pas Quigsloot ? Le monde a besoin d’une réponse !

Honnêtement, nous n’avons pas choisi ce nom !!! Notre coéquipière Imani (McGee Stafford) a commencé à nous appeler VANDERQUIGS il y a quelques années et ça a collé ! Tout le monde le fait maintenant et nous aimons ça.

2 Tous les basketteurs sont attachés à leur numéro, quelle est l’histoire derrière votre numéros 14 et 22 ?

J’ai choisi le #14 parce que c’était le numéro de mon père. J’aime garder ça en famille. Courtney n’avait aucune raison de choisir le #22, elle l’a choisi quand elle était plus jeune et maintenant c’est son numéro, tout simplement.

3 Selon vous, qu’est-ce qui a changé cette année au Sky ? Les résultats obtenus cette saison sont bien meilleurs avec un effectif presque inchangé. L’effet coach Wade ?

Je pense que le coach Wade a eu un très grand effet. Il a une attitude de gagnant qu’il nous a apportée. C’est aussi une personne à qui il est si facile de parler et qui se soucie vraiment de nous toutes. Il croit en nous et cela nous aide à avoir confiance pour jouer au mieux de nos capacités et au-delà.

View this post on Instagram

An unforgettable season. Thank you, #skytown

A post shared by Chicago Sky (@chicagosky) on

4 On a aussi senti un esprit de corps très fort au sein du Sky. Allie, vous avez même tweeté avec véhémence pour soutenir Stef Dolson. Pensez-vous que cette alchimie entre les joueuses peut vous porter encore plus loin la saison prochaine ?

Notre alchimie était vraiment importante cette année. Nous aimions être ensemble et je pense que c’est très important pour avoir du succès sur le terrain.

5 Quel sentiment cela fait-il d’avoir été All Star ensemble ? Auriez-vous préféré être dans la même équipe ou ça a fait du bien de pouvoir trashtalker un peu (parce que oui, on vous a vu le faire ^^) ?

C’était un souvenir vécu ensemble que nous garderons pour toujours, nous nous sommes tant amusées. Nous voulions faire partie de la même équipe mais au final, c’était amusant de pouvoir jouer l’une contre l’autre et de s’amuser un peu à trashtalker ! C’était tout à fait innocent 😇

6 Vous évoluez ensemble à Ekaterinburg cette saison, quelles sont à vos yeux les différences les plus importantes entre la WNBA et le basket européen ?

La différence entre l’Europe et la WNBA, c’est le côté athlétique. Le jeu est beaucoup plus athlétique en WNBA. En Europe, c’est plus une question de discipline et de jeu d’équipe. Les deux styles de jeu sont amusants à pratiquer.

7 Les fans américains sont-ils différents des fans européens voire des fans russes ?

Je pense que la différence, c’est qu’en Europe, ils ont des klaxons très forts et que la foule chante. Aux USA, ils n’ont pas ces klaxons ou ces sirènes. Les fans européens sont fous mais dans le bon sens du terme !

© FIBA

8 Quelles sont vos attentes concernant le CBA qui est actuellement en négocation ?

Il y a beaucoup de petites choses qui doivent changer mais ce que j’espère voir changer, principalement, c’est une augmentation du salaire des joueuses.

9 Si vous pouviez voler un skill d’une autre joueuse de la WNBA, lequel prendriez-vous ?

Je volerais la taille et le corps de Maya Moore !!!!!! Elle est athlétique et a la taille parfaite pour une ailière.

10 Alors qu’on voit des talents émerger très jeune (et parfois trop jeune), vous semblez vous bonifier d’année en année. Pensez-vous que c’est cela qui vous permet une telle longévité à un niveau si élevé ? Ne pas démarrer trop jeune mais connaître une évolution constante ?

Je pense que le secret, c’est de continuer à s’améliorer chaque année. Vous ne pouvez pas rester la même joueuse parce que les autres joueuses s’améliorent et qu’elles seront capables de vous arrêter. Vous devez continuer à trouver de nouvelles façons de vous améliorer. Il faut aussi garder cet esprit de compétition et ne pas se contenter d’un peu de succès.

11 Enfin, une dernière question pour conclure et promis, on ne dira pas la réponse aux autorités douanières : finalement, est-ce que Gemini est entrée clandestinement en Russie ?

Ahahaha non, ça ne s’est pas fait, mais j’aurais bien voulu 😟Elle est à Seattle avec la famille de Courtney. Mais on la verra pour Noël !!!!!! J’ai hâte d’y être.



Un commentaire sur

Allie Quigley, la force tranquille

  • 1stLeBronJamesFan

    .Merci Steph et toute l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *