fbpx

Un vent de WNBA à l’Eurobasket

Alors que la saison WNBA poursuit son cours au pays de l’Oncle Sam, l’Eurobasket 2019 a commencé ce 27 juin en Serbie devant une foule déchaînée 🙄

Plusieurs équipes nationales comptent dans leur effectif des joueuses qui évoluent outre-atlantique. Ces dernières ont donc fait une pause dans leur saison pour venir représenter leur pays natal ou d’adoption et essayer de repartir début juillet avec une belle médaille autour du cou.

🇫🇷 France • Bria Hartley & Marine Johannès (NY Liberty)

C’est un premier tournoi sous les couleurs de la France pour Bria Hartley, après 4 ans de démarches administratives. L’ailière des Liberty a fêté cela comme il se doit avec un premier match à 13 pts contre la République Tchèque. Pour le second match contre le Monténégro, elle a ajouté 9 points aux 88 de la France dans une victoire sans appel.

Marine Johannès, la petite chouchoute de l’équipe de France, a été plus discrète pour le premier match avec un pourcentage aux shots en dessous de son niveau habituel. Elle s’est vite rattrapée le lendemain avec 15 points.

Cela semble donc très bien engagé pour les Françaises qui joueront à 20h ce dimanche face à la Suède. En cas de victoire, elles finiront premières de leur groupe et seront donc qualifiées pour les quarts de finale dans le plus grand des calmes 😌

🇧🇪 Belgique • Emma Meesseman & Kim Mestdagh (Washington Mystics)

Lors du premier match gagné contre la Russie, Emma Meesseman a tranquillement aligné 29 points (et 9 rebonds) alors que Kim en plantait 11. A 2, elles ont dont marqué 40 points sur les 67 points des Belgian Cats.

Malheureusement, le 2ème match voit la Belgique s’incliner de façon surprenante face à la Biélorussie et ce malgré la prestation convaincante des 2 joueuses de Washington : 23 points pour Emma et 17 pour Kim.

A présent, il faudra tout donner dimanche soir face à la Serbie pour décrocher un ticket pour les 1/4 de finale. Les Cats sont capables de le faire.

🇷🇺 Russie • Maria Vadeeva (Los Angeles Sparks)

L’intérieure des Sparks a bien commencé cet Euro avec un face à face contre Emma Meesseman durant lequel elle finit en double double (20 points 11 rebonds) malgré une victoire de la Belgique. Pour le second match contre la Serbie, elle a été plus en retrait avec 8 points pour 20 minutes jouées et une seconde défaite.

La Russie n’a donc plus son sort en main puisque, pour se qualifier, elle devra obligatoirement gagner contre la Biélorussie mais aussi regarder du côté des 2 autres matchs du groupe de la mort…

🇪🇸 Espagne • Astou Ndour (Chicago Sky)

Comme à chaque Euro, l’Espagne fait partie des favorites. Astou Ndour, la pivot des Sky, l’a bien compris et, après un match plus timide (5 points) face à l’Ukraine, elle a sorti le grand jeu (23 points) contre la Grande Bretagne. Ha oui, au passage, elle a posé un petit alley oop des familles. Ce dimanche, il ne restera plus que la Lettonie à battre pour passer au tour suivant…

🇸🇪 Suède • Amanda Zahui B (NY Liberty)

Elle était plutôt en grande forme avec les Liberty, Amanda Zahui B continue sur sa lancée avec la Suède. Avec 2I et 19 points, respectivement contre la République Tchèque et le Monténégro, il faudra maintenant battra la France dimanche pour essayer de continuer l’aventure. Une rencontre qui aura une saveur particulière puisque Zahui retrouvera Bria Hartley, sa coéquipière de New York ainsi que Marine Johannès, la future recrue.

🇬🇧 Grande Bretagne • Temi Fagbenle (Minnesota Lynx)

Du côté de la Grande Bretagne, Temi Fagbenle s’occupe de tout dans la raquette. Avec 16.5 points et 7.5 rebonds par match, on la trouve ainsi dans le top 10 des meilleurs marqueuses et rebondeuses de la compétition après les 2 premiers matchs.

🇹🇷 Turquie • Kiah Stokes (NY Liberty)

Avec 2 défaites d’entrées de jeu, la Turquie connaît un Euro difficile. Pourtant, Kiah Stokes apporte sa contribution à l’équipe avec 13.5 rebonds par match, ce qui fait d’elle la N° 1 dans ce secteur. Elle ajoute à cela 13.5 points de moyenne et donc une évaluation moyenne de 27.5 par match. Enfin, quand ça veut pas, ça veut pas… mais ce ne sera pas la faute de Kiah !

🇭🇺 Hongrie • Yvonne Turner (Phoenix Mercury)

Belle entrée en matière pour la Hongrie avec 2 matchs gagnés et une Yvonne Turner plutôt en forme : un premier match contre la Slovénie et 23 points/6 passes décisives suivi le lendemain de 10 points et 11 rebonds face à l’Italie. Polyvalence, j’écris ton nom !

🇲🇪 Monténégro • Glory Johnson (Dallas Wings)

Fatiguée de perdre avec les Wings, la pauvre Glory Johnson est venue à l’Eurobasket perdre avec le Monténégro 🤷‍♀️En effet, face à la Suède et la France, cette petite équipe des Balkans n’a malheureusement pas pu résister et ce malgré les 9.5 points et 5.5 rebonds de moyenne de la joueuse des Wings.

🇧🇾 Biélorussie • Alex Bentley (Atlanta Dream)

Après un premier match timide (4 points et 3 rebonds) et une défaite de 2 points contre la Serbie, il a fallu que ce soit contre la Belgique qu’Alex Bentley se réveille 🙃 Elle a ainsi planté 19 points (dont un buzzer beater) face aux Belgian Cats pour assurer une victoire inattendue mais méritée.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *