fbpx

Encore un peu de patience pour Becky

En NBA, les San Antonio Spurs ne sont pas au mieux de leur forme pour le moment, ce n’est un secret pour personne.

Dans la nuit de samedi à dimanche, lors de la rencontre contre les Portland Trail Blazers (Nouvelle équipe de Melo 🔥), Coach Pop a eu un coup de sang dont il a le secret et est donc sans surprise exclu par les arbitres. Et là, la machine médiatique s’emballe : en effet, dans le coaching staff des Spurs, il y a l’excellente Becky Hammon.

Assistante-coach des Spurs et donc de Coach Pop depuis 2014, elle est fidèle à la franchise texane et beaucoup la désigne déjà comme la successeure toute annoncée de Gregg Popovich. Elle a déjà coaché seule les Spurs en Summer League mais jamais en saison régulière ou en playoffs. Cette première serait historique en NBA et un pas en avant pour la reconnaissance des femmes dans le monde sportif.

Mais voilà, à peine coach Pop engagé dans le couloir du AT&T Center, ce sont les 3 assistants coachs qui se réunissent pour discuter de la suite des opérations. Tim Duncan, Will Hardy et Becky Hammon restent de front, à 3 sur le banc.

Finalement, on ne sait plus vraiment qui fait quoi et il semble que personne ne prenne réellement l’ascendant. Ce sera donc à coaching à 3 voix qui ne permettra pas aux Spurs de l’emporter malgré une belle remontée qui aura fait espérer le Texas durant presque un quart-temps !

A la fin du match, Coach Pop se charge d’écraser les derniers espoirs des plus féministes d’entre nous : non, ce n’était pas la première de Becky en tant que coach principale, il s’en contrefout d’écrire l’histoire. Celui qui a pris sa place, c’est tout simplement Tim Duncan car c’est lui qui a scouté Portland. Clair, net et sans discussion.

Si on voit le verre à moitié-vide, on est en droit d’être déçu que Becky n’ait pas reçu la confiance qu’elle mérite. Duncan est rentré dans le staff des Spurs en juillet alors qu’Harry n’a rejoint le rang des assistants-coachs que depuis cet été. Becky, elle, est aux côtés de Pop depuis 5 ans maintenant. Scouting ou pas, elle est de loin la plus expérimentée et a d’ailleurs été nommée 1ère assistante-coach au début de la saison.

Si on voit le verra à moitié-plein, on peut penser que, sous son air bourru, Coach Pop n’a peut être pas voulu offrir comme première à Becky une rencontre mal embarquée avec moins de 20 minutes à jouer et des Spurs en difficulté.

Si nous sommes nombreux à attendre cette grande première, nous préférerions évidemment tous qu’elle se passe de la meilleure des façons. Coach Pop a peut être pensé comme nous…

Dans tous les cas, quand ce jour viendra, nous serons là 👏



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *